Nous avons découvert l’Islande du 11 au 21 février 2019, avec deux amis et en van. Vous trouverez ci dessous nos recommandations. N’hésitez pas à laisser un commentaire si cet article vous a aider et à passer voir nos informations pratiques pour découvrir l’Islande !

Pourquoi le van ? D’abord pour la liberté. L’Islande est une ode à la nature et quoi de mieux que de s’arrêter où l’on veut et quand on veut pour en profiter. C’est aussi très pratique pour éviter la foule, puisque l’on dort au plus prés des endroits que l’on veut visiter. Et puis aussi pour le prix. Les hébergements sont très chers en Islande, il faut ensuite y ajouter la voiture de location, alors autant combiner les deux.

P1100409

Notre Van 

Pour 4 personnes, nous avons loué un van de 5 personnes chez Campeasy (c’est soit 3 soit 5). Avec un lit 3 personnes, un lit deux personnes et un coin cuisine (glacière, réchaud, évier avec bidon de 15L).
Il nous a coûté 1674€ pour 10 jours soit 41,8€/personne et par nuit.

Chez le loueur nous passons une bonne heure à relire le contrat, faire le tour du van et payer les assurances supplémentaires (franchise moins importante et bris de glace et graviers : qui nous a bien servis car nous avons terminé le séjour avec deux impacts sur le parebrise).

Nous écoutons ensuite les recommandations. Il faut consulter les sites vedur.is pour éviter de s’engager dans les zones où il va neiger et road.is pour voir l’état des routes. Aussi, en cas de neige, il faut freiner en rétrogradant et non avec la pédale de frein.

Les + de Campeasy 

× Au magasin, il y a du café/thé en libre service et un garde manger avec les aliments non périssables que les autres visiteurs laissent avant de partir, très utile pour de l’huile, du sel et du poivre par exemple.
× Dans le van il y a une tablette qui peut vous servir comme GPS et pour regarder l’état des routes et la météo. Il y a également un chat en ligne direct avec le loueur pour toutes les petites questions.
× Avec les couettes, les draps et les oreillers, il y a également des torchons, du liquide vaisselle biodégradable et une éponge.

Les – de Campeasy 

× Le van était un peu vieillissant (200.000km), la porte coulissante ne s’ouvrait pas entièrement par exemple. Un peu d’huile et ça sera ira mieux pour les prochains.
× Il n’est peut être pas très adapté à l’hiver : il n’est pas isolé (hormis 2mm de moquette) et la condensation gouttait sur le lit à l’étage. On essuyait de temps en temps et c’était réglé.
× Le chauffage est très bruyant : bouchons d’oreilles obligatoires (et masque de nuit si vous ne pouvez pas dormir avec la lumière).

Les Routes

Nous avons eu de la chance avec un temps magnifique alors peut être que ça ne se passe pas tout le temps comme ça mais conduire en Islande n’est pas si difficile. Il faut juste être patient et ne pas prendre de risque.

La route circulaire 1 est déneigée. Et plutôt rapidement après une chute de neige donc il vaut mieux s’arrêter et laisser passer la tempête. Sinon effectivement vous risqueriez de vous retrouver dans le fossé comme nous avons pu voir quelques voitures.  Les autres routes, plus petites, sont plutôt glacées. Mais comme on ne croise pas grand monde, il est facile de rouler où c’est moins glacé.

Nous avons eu une après midi avec énormément de vent donc nous nous sommes arrêtés pour la nuit plus tôt que prévu. Pensez à vous garer face au vent pour ne pas trop tanguer.

P1100334

Le Matériel Spécifique 

× Frontale pour aller aux toilettes la nuit
×  Pantoufles à semelles car nous enlevions nos chaussures à l’entrée pour ne pas mouiller le sol mais n’étant pas isolé, nous avions les pieds gelés.
× Bien compartimenter vos vêtements avec des sacs pour plus de facilité lorsqu’ils sont dans les grands coffres.
× Le van est assez grand pour 4, on peut tenir debout à deux par exemple mais il peut être limité en rangement si vous avez de trop gros sacs. Nous avions une valise pour 4 et après avoir rangé les affaires dans un des deux coffres intérieurs (comprendre : que l’on peut ouvrir en étant à l’intérieur du véhicule), le plus gênant était la valise vide. Donc il faut plutôt des sacs à dos et surtout essayer de limiter les vêtements au strict minimum.
× Gourde, filtrante au mieux, pour ne pas payer des litres et des litres d’eau. A savoir que vous pouvez remplir les gourdes et le bidon dans les stations services.

P1100666

 

Où dormir ? Comment se laver ?

En Islande le camping sauvage est interdit donc il faut obligatoirement se garer dans les campings. En réalité nous n’y avons passé aucune nuit. En hiver ils sont rares à être ouverts et le seul où nous nous sommes arrêtés, la gérante nous a demandé 11€ (1500isk, +300isk la douche) par personne donc on est parti.
Par contre je pense qu’en été, il doit y avoir beaucoup plus de monde et apparemment la police veille à ce que les vans et campings-car dorment dans les campings.

L’application park4night n’est pas très développée en Islande et il n’y a que peu de routes donc c’est assez difficile de trouver un endroit avec une belle vue au moment où tu le cherches. Nous avons donc majoritairement dormi sur les parkings des piscines. Il y a vraiment beaucoup de piscines en Islande, une dans chaque village de plus de 1000 habitants. C’était généralement très calme et surtout pratique pour prendre une douche (entrée entre 5 et 6€). Le seul autre moyen étant les sources d’eau chaude en pleine nature (Seljavalalaug et Reykjadalur pour nous).

Si vous partez à 4 en van, il faut plutôt être très proches de vos camarades. En tout cas il faut pouvoir se changer alors que les trois autres sont à moins d’un mètre.

P1100358.jpg

Essence

Nous avons roulé sur 1700km et dépensé 270€ d’essence soit 0,16€/km.
La plus basse qu’on ai vu était à 223isk/L et c’est plutôt courant. Il peut ne pas y avoir de station service pendant longtemps mais le van ne consomme pas énormément alors il faut juste penser à faire le plein à la moitié du réservoir.

P1100420

P1100526

 


Nos articles sur l’Islande :
N’oubliez pas de laisser un commentaire si cet article vous a aidé. Ça ne coûte pas grand chose et ça fait toujours plaisir ! Et si vous n’avez pas aimé, dites le nous quand même, qu’on puisse s’améliorer !